Visant à décloisonner les milieux sociaux et les générations, la médiation est l’une des spécificités de la Folle semaine. Notre approche de la médiation consiste à sensibiliser à l’art par une démarche proche de celle du compagnonnage. Concrètement, un-e artiste accompagne une classe pour réaliser une œuvre commune, qu’il s’agisse de peinture, de sculpture, de collage, d’écriture, de vidéo, ou d’autres formes d’art. L’artiste sème des graines qu’il entretient et qu’il vient moissonner des mois plus tard lors de la Folle semaine. Mais la médiation peut aussi cibler d’autres publics, comme lors de l’édition 2019 de la Folle semaine qui a mis en contact des élèves avec des résidents d’EMS.

2021:

Dans le cadre du festival La Folle Semaine, dix classes de Lutry participent à la réalisation d’oeuvres co-créées avec des artistes de la région. En avril dernier, les médiatrices culturelles Mathilde Acevedo et Lana Damergi ont réalisé des interventions dans ces classes afin de préparer les élèves et de les faire réfléchir sur le rêve. Lors de ces interventions, les élèves ont réalisé des panneaux de visualisation afin d’illustrer leur perception du rêve. En mai, c’est au tour des artistes (céramiste, forgeron, danseuse etc.) d’intervenir dans les classes dans le but de réaliser une œuvre en adéquation avec la vision du rêve de chaque classe. Fin juin, au sein du musée à ciel ouvert qui se tiendra chez Olivier Rouge, des visites guidées seront organisées afin de présenter le travail de médiation culturelle autour du thème du rêve.